l'Aciérie de Chertal

Divers
Date: 7 juillet 2018 00:00 - 15 juillet 2018 00:00

Dernière coulée continue à l'aciérie de Chertal (2009)

En 2006, un ouvrier de la partie chaude de l'aciérie, participant de "Diaporama Forum" lance un appel aux membres.
L'annonce vient d'être confirmée par Arcelor, cette partie de l'aciérie fermera en 2009.
Il souhaite faire un DVD à distribuer à tous ses collègues en souvenir et demande l'assistance de photographes car il est très difficile
de travailler dans de bonnes conditions dans ce lieu de contrastes lumineux, l'atmosphère étant remplie de fines particules métalliques interdisant le flash.
Une dizaine de photographes répondent présent.
Il se fait fort d'obtenir les autorisations pour que nous puissions pénétrer dans ce lieu dangereux, les obtient et met en place un groupe d'ouvriers chargés d'assurer la visite, mais surtout notre sécurité.
Toutes les photos lui seront remises.  


2009

Arcelor-Mittal met l'outil à l'arrêt avant la mise sous cocon du dernier haut-fourneau liégeois, le HFB.
La reprise n'est pas attendue avant l'an prochain.
Sur le site de Chertal, 700 travailleurs sont concernés par l'arrêt de l'aciérie et du laminoir. Pour la majorité d'entre eux, c'est le chômage économique qui les attend dès mardi. Ce qui les inquiète, c'est l'absence de date de reprise des activités.

A l'entrée de l'aciérie, Geoffrey Chenk, délégué FGTB pour Chertal, est amer sur l'avenir des travailleurs du site: "Ici maintenant jusque fin août, il va y avoir des gros travaux de maintenance pour mettre l'outil en sécurité le mieux possible, et puis après, d'août à la réouverture probable, ou en tout cas à la pseudo-réouverture, là il y aura du chômage économique pour tous les salariés".

Abslam Mansouri est électro-mécanicien au laminoir: "Tout le monde est démoralisé parce qu'on ne sait pas comment l'avenir va être pour nous. Je suis marié, j'ai deux enfants, je suis comme tout le monde, j'ai une maison à payer, j'ai mes enfants à nourrir. Je suis tout seul à travailler. C'est comme je dis, on essaye de ne pas trop y penser mais on aimerait bien avoir quelques nouvelles".

Pas de reprise avant 2010?

Et ces nouvelles ne sont pas optimistes. Francis Degée, directeur général d'Arcelor-Mittal Liège: "Comme je le vois maintenant avec le marché qui ne montre toujours pas des signes de reprise maintenant, je pense qu'effectivement les chances de redémarrer en 2009 sont quasi nulles. J'espère bien que ce sera plus tôt, début de l'année prochaine ou milieu de l'année prochaine, mais en 2009, je n'y crois plus trop".

Quelques diaporamas seront réalisés par les participants.
Je vous en propose 2:
cliquer sur les photos

Celui que j'ai réalisé Celui réalisé par Gérard Desroches, webmestre de DF